← Back

Horn

2009
Design industriel Éco-design

Assemblées sous la forme de panneaux, les cellules solaires traditionnelles ont pour rôle de transformer les rayons du soleil en électricité. L’usage de ressources rares dans leur confection, la complexité de leur mode de production ainsi que la contrainte géographique d’une bonne implantation rendent l’acquisition et l’installation des dispositifs solaires onéreuses et compliquées. Or, l’apparition d’une nouvelle génération de cellules solaires est susceptible de transformer ces dispositifs tout autant que les objets de notre quotidien.

Les cellules solaires développées par les équipes du professeur Michael Graëtzel de l’EPFL sont inspirées de la photosynthèse des plantes : elles utilisent des molécules de colorants pour transformer les rayons du soleil en électricité. Ces nouvelles cellules solaires imitent ce principe et utilisent un colorant pour capter et transformer la lumière en énergie. Celui-ci peut être appliqué à bas coût par sérigraphie sur différents types de supports : rigides ou flexibles, opaques ou transparents. Les cellules peuvent donc être souples, translucides, colorées et accessibles au plus grand nombre. Placées sous le soleil de midi, elles ne peuvent rivaliser avec leurs concurrentes en silicium. En revanche, elles font preuve d’une plus grande activité avec une lumière diffuse, autrement dit sous un ciel nuageux, à l’intérieur, le matin ou le soir.

Grâce à l’usage de cette technologie développée par l’EPFL et à une approche pluridisciplinaire mêlant design, sciences et ingénierie, le designer Guillian Graves a mis au point un objet domestique autonome en énergie d’un genre nouveau : Horn.

Horn est une enceinte sans fil presque entièrement réalisée à partir d’un pliage de cette nouvelle génération de cellules solaires souples. Celles-ci assurent à l’objet son autonomie énergétique en captant l’éclairage ambiant dans l’habitat.

La forme de l’enceinte évoque le pavillon du gramophone. Elle reprend son architecture afin d'y puiser des performances physiques d'amplification. Sa construction géométrique à huit pans optimise les surfaces de captation des cellules appliquées en bandes par sérigraphie. La couleur rouge de ces bandes permet d’absorber une plus large partie du spectre lumineux. Leur légère déformation vient adoucir la stricte géométrie de l’objet.

Dans un soucis d'économie d'énergie, l'enceinte est pourvue d'un unique haut-parleur. Sa puissance est décuplée par la structure de ces cellules souples pliées, dont la forme et la couleur optimisent la captation et son rendement.

En résumé, Horn est une enceinte qui transforme notre rapport à l’énergie. En utilisant la technologie solaire développée par le professeur Graëtzel en tant que matériau, elle participe à l’élaboration de nouvelles typologies d’objets autonomes pour demain.